LABORATOIRES MERIEUX - TRABORD

 

TABAC

DECOUVERTE : LA PREMIERE CIGARETTE SANS FUMEE

AUTORISEE DANS LES LIEUX PUBLICS

 

 

 

Ce que dit la loi :

Il est interdit de fumer dans les lieux collectifs.

L'interdiction totale de fumer dans les lieux publics est entrée en vigueur jeudi 1er février, mais les autorités françaises privilégieront dans un premier temps l'incitation à la sanction. La mesure se veut très stricte et quasi-totale, mais ne sera pas pour autant sanctionnée d'emblée par une pluie d'amendes, le gouvernement comptant sur l'autodiscipline des intéressés.
La cigarette sera pratiquement interdite de séjour dans tous les lieux couverts accueillant du public, sauf dans des zones très strictement réglementées. Les lieux de loisirs tels que les cafés et restaurants bénéficient d'un délai supplémentaire de 11 mois pour s'adapter à la nouvelle ère sans fumée prônée au nom de la santé publique.

Pour que l'interdiction de fumer, déjà proclamée par la loi Evin de 1991 sur le tabac et l'alcool, ne reste pas lettre morte, le gouvernement a décidé de renforcer les sanctions prévues et d'étoffer le corps des agents habilités à constater les infractions.

 

La découverte :

Les Indiens Karajá, tribu semi-nomade vivant dans les hauts plateaux du brésil ne se doutaient pas qu'un jour leur technique ancestrale de faire du feu permettrait, quelques siècles plus tard de venir au secours des fumeurs.

 

En effet, depuis des siècles cette tribu utilise un champignon séché pour allumer du feu.

L'étincelle produite par le frottement d'un morceau de bois dur contre une pièce de bois taillée que l'on retrouve dans toutes les civilisations, bénéficie des propriétés hautement inflammables de ce champignon pour provoquer rapidement la combustion de ce dernier.

 

Le Gymnophilus, connu pour ses propriétés inflammable, une fois séché, semble pouvoir apporter remède au problème de la fumée dans les locaux publiques.

 

Après différents tests, nos laboratoires ont permis de dégager certaines propriétés s'apparentant à la feuille de tabac tout en supprimant les effets les plus néfastes.

La première caractéristique de ce champignon, est de posséder un point de combustion identique à celui de la cigarette (entre 800 °C et 900 °C).

Une fois séché et réduit en copeaux, le Gymnophilus ressemble à si méprendre à du tabac exception faite bien entendu de l'odeur caractéristique de la nicotine.

Mais, la caractéristique la plus marquante de ce champignon, demeure une combustion lente avec absence totale de fumée.

C'est cette particularité que nos laboratoires ont mis en avant pour développer la "cigarette du futur".

Utilisant le même principe que le café lyophilisé, le champignon est lors d'une première étape réduit en copeaux secs et un extrait de nicotine et d'aromate du tabac sont ensuite injectés sous vide dans la fibre.

Le reste du procédé, demeure similaire à celui de la fabrication de la cigarette.

La cigarette obtenue possède un taux de nicotine diminué de 50% et ne révèle que quelques traces de goudron.

Hormis le fait qu'aucune fumée ne s'échappe de votre bouche, l'impression de fumer réellement une cigarette demeure inchangée.

 

Le brevet a été déposé par nos laboratoires Meyrieux - Trabord le 12/05/07 et la commercialisation en grande quantité est sur le point de se concrétiser.

OFFRE D'ESSAI GRATUITE

Votre paquet de 12 cigarettes offert*.

commandez ICI

* en échange de votre avis